Maladies du parodonte : quel professionnel choisir ?

maladie parodontale

Publié le : 05 mars 20197 mins de lecture

La parodontite est une maladie très fréquente, mais à des degrés bien différents. Qu’elle soit chronique ou agressive, il ne faut pas hésiter à la traiter. Plusieurs facteurs sont à l’origine de cette pathologie, notamment la mauvaise hygiène dentaire, l’affaiblissement immunitaire, la mauvaise alimentation ou les maladies systémiques (diabète, maladie cardio-vasculaire). Focus sur la parodontite, ses symptômes, causes et les professionnels qui la soignent.

La maladie parodontale : c’est quoi ?

La maladie parodontale est une pathologie qui affecte les supports et tissus dentaires, autrement dit la partie qui soutient les dents : le parodonte. Elle peut se déployer sous deux types de maladies : la gingivite et la parodontite. Si la première anomalie, n’est qu’une inflammation au stade précoce, la deuxième est plus sévère puisqu’elle s’attaque à l’os de la gencive. Mais il faut savoir que si la première infection n’est pas traitée rapidement elle peut contribuer à la détérioration de l’os et devient une parodontite. Attention, si votre médecin vous signale l’une de ces maladies, il ne faut pas tarder à Traiter l’inflammation des gencives, sinon vous risquerez de perdre toutes vos dents après un déchaussement et une destruction totale de leurs supports osseux. Pour se soigner au premier stade, une hygiène dentaire bien rigoureuse doit être imposée afin d’éliminer tartre et plaque dentaire. Il suffit de procéder à un brossage régulier et à des séances de détartrage chez le dentiste. La parodontite survient aussi en marge de maladies chroniques comme le cancer, le diabète, l’infection à VIH/sida, maladies cardiovasculaires. Aussi avec les caries dentaires, les maladies parodontales deviennent-elles encore plus courantes, mieux vaut donc les prévenir !

Symptômes de la parodontite

La parodontite est une pathologie très répandue à l’échelle internationale. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a relevé chez 15 à 20 % des adultes d’âge moyen (35-44 ans) dans le monde entier des parodontites aiguës qui peuvent contribuer à une perte de dents.

Si vous avez relevé plusieurs de ces symptômes, vous devez tout de suite agir et consulter un médecin :

– forte douleur dans les gencives

– gencives gonflées et rouges

– déchaussement de la dent

– gencives qui saignent lors du brossage

– apparition de poches entre la gencive et la surface de la racine dentaire

– Une dent bouge

Une maladie qui empire en douceur

Dans la plupart des cas, la parodontite est chronique. Elle se développe en douceur. Mais pour la détecter, il faut être très attentif au moment du brossage de vos dents. Dès que vous remarquez un saignement de la gencive, vous devez agir pour le freiner, sinon vous serez confronté à une destruction progressive du parodonte. Il ne faut pas avoir peur ou sous-estimer la douleur et le saignement, plus vous agissez à temps, plus le traitement sera moins intensif. Bien entendu le processus de destruction du parodonte est souvent accompagné par une mauvaise haleine et d’un mauvais goût constant dans la bouche et dans le stade final d’un déchaussement de la dent, et, in extremis, d’une perte totale de la dent. En tout cas cette dernière phase n’est pas systématique, elle prend du temps, donc avec un traitement parodontal, le dentiste sera en mesure d’entraver le processus de détérioration et de destruction au bon moment.

Causes et évolution de la parodontite

La parodontite peut être la conséquence de plusieurs facteurs :

– La prolifération des bactéries buccales, néfastes ou « pathogènes »

– L’affaiblissement ou le manque de la réactivité immunitaire qui favorise la prolifération des bactéries,

– Consommation du tabac

– Mauvaise alimentation et carence en vitamines

– Manifestations des maladies dites générales comme le diabète

Évolution de la pathologie

Des milliers de bactéries vivent dans la bouche, si certains sont bénéfiques, d’autres peuvent êtres néfastes pour la santé bucco-dentaire. Une fois accumulées, ces bactéries forment un film sur les gencives et les dents, composant une sorte de plaque dentaire qui sera éliminée à chaque brossage. Si on s’abstient de nettoyer les dents régulièrement, cette couche se solidifie et prend forme de tartre. Et peu à peu on finit par avoir une inflammation des gencives, dite gingivite, ou premier stade de la parodontite. Ensuite les mauvaises bactéries (Porphyromonas gingivalis) se multiplient et prennent le dessus pour s’attaquer aux tissus dentaires en provocant une inflammation accrue appelée parodontite. En tout cas la progression de la maladie parodontale dépend de la réceptivité de chacun aux bactéries pathogènes, son état immunitaire, la prise de certains médicaments ou autres facteurs à risque.

Vers quel professionnel se tourner ?

Vous souffrez déjà de parodontite ? Le dentiste est la seule personne capable de vous prodiguer les soins nécessaires. Généralement, il commence par une élimination superficielle du tartre et les bactéries qui sont les principales causes de cette l’inflammation. Ensuite, il se livre à un nettoyage profond effectué sous la gencive et sur la racine des dents. On l’appelle aussi curetage des gencives ou surfaçage dentaire. Le praticien se sert d’un instrument spécifique qui lui permet de « lever » la gencive dans le but d’accéder aux la zone des poches parodontales affectées pour en retirer la plaque bactérienne et le tartre présents sur l’émail des dents. Des visites régulières devront être réalisées par obtenir un résultat efficace. Néanmoins, si la parodontite est trop avancée, là, une intervention chirurgicale sera imposée, ne serait-ce que pour sauver ses dents d’un déchaussement total.  Pour éviter de faire une opération si coûteuse, vous devez respecter les consignes de  votre dentiste, notamment les séances de détartrage superficiel prescrites et les quatre ou six séances de surfaçage ou curetage radiculaire, puis la séance de réévaluation. Tout ça sera associé à une antibiothérapie qui vous sauvera la dentition d’une destruction imminente.

Plan du site